....ne sont pas le fond de ma personne, encore que la lenteur oui.

La patience, par contre, je l'apprends doucement avec la matière ; disons qu'avec l'argile c'est un peu plus compliqué, j'ai des énervements, la relation n'est pas forcement pacifiée, ni tranquille, elle crée des tensions internes du moins pour le moment.

A travers  le papier mâché, le rapport est paisible, ce qui me permet d'intégrer doucement la patience, laisser sécher entre chaque bande, lisser longuement, associer quand c'est le moment. Le travail de cette matière n'est pas plus simple qu'avec l'argile mais génère la paix et j'ai besoin de ça.

Alors quand je trouve cette phrase, elle est juste ce qu'il me faut ;

" hâtez - vous lentement; et sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage; polissez - le sans cesse et le repolissez; ajoutez quelquefois, et souvent effacez" Nicolas Boileau

 

Voilà quelques photos d'un travail en cours, un contenant en papier mâché pour fleurs séchées, mon thème en ce moment.

belle semaine à vous

 

P1220240

P1220239