je viens prendre de vos nouvelles, en voisine

après cette chaleur folle 

allez-vous bien?

cette nuit, alors que l'atmosphère était plombée, et que les moustiques rodaient perfidement, piquant par-ci par-là, il est arrivé,

les yeux ouverts, incrédule, j'ai guetté, le vent se lever, se glisser par la fenêtre, soulever le rideau, comme une bénédiction,

on n'y croit plus, on pense que cela ne reviendra plus, et on on se retrouve avec la gratitude au coeur pour ce vent et peut-être un jour la pluie reviendra également.

alors, on se lève, on ouvre cette fenêtre sur les tilleuls parfumés et on reprend le livre " les femmes qui lisent sont dangereuses ";

" lire en général c'est faire un pas vers le côté sauvage de la vie, c'est se plonger dans la jungle des sentiments et découvrir la terra incognita des tréfonds de son âme"

je vous souhaite un doux dimanche

 

mistra sur la montée