ça y est je me suis décidée à entrer " en automne" , depuis le passage à l'horaire d'hiver et l'obscurité qui envahit ,

ça veut dire comme en parlait Cloudy, ressortir les plaids, les grosses chaussettes en laine dans la maison juste pour le plaisir de la laine, les écharpes moelleuses, les thés aux épices de Noël, les tisanes, les méditations le matin et le soir,

et puis revenir régulièrement au livre de F. Cheng pour nourrir la vie au quotidien, notamment le passage "retournement- transformation" 

résumé à travers cette  poésie " pas un arbre ne demeure immobile, pas un fleuve ne s'arrête de couler" de Lu Yiqng

P1210990

 

( détail toile de Judith Reigl)