j'y suis bien

21 août 2019

un été bien rempli

J'avais déserté à nouveau , certes, et vous remercie pour vos passages ici durant l'été qui, je l'espère a été joyeux pour vous tous.

De mon côté, en Baie de Somme, l'été a été bien occupé à mettre sur pieds si j'ose dire, le projet professionnel élaboré depuis des mois, à savoir un lieu au bord de la Baie, destiné à accueillir, en location saisonnière, les personnes qui aiment le vent, la nature les oiseaux et les longues promenades à pied ou à vélo......il a été voulu pour 2 personnes sur 32 m2 , dans une résidence qui a vu historiquement le début des bains de mer, en matériaux écologiques pour la santé de tous, et en privilégiant les meubles français, au niveau de la déco j'ai préféré ce qui est fait par les créatrices-amies et moi-même pour les photos et certaines céramiques, de bons livres et de la musique sont là pour cocooner après une bonne promenade et pour les inconditionnels de la TV, elle est présente aussi! ben oui il en faut pour tous les goûts

Je ne pensais pas que cela demandait autant de temps, de réflexion, d'élaboration, mais ça s'appelle le "principe de réalité" je suppose....confronter ses rêves et le réel.

Au bout de tout cela, nous sommes contents de vous le présenter en dévoilant quelques photos qui donnent déjà un aperçu. Certes, me direz vous, l'été touche à sa fin pour certains, mais prendre l'air, c'est en toutes saisons! et finalement il est prêt un peu comme les récoltes de fin Aout ou le bon vin tiens! si vous venez, c'est avec plaisir que vous serez accueilli(e)s....ah j'oubliais l'essentiel, c'est au Crotoy en Baie de Somme

20190819_134213[1]

 

( vue d'une des fenêtres à l'ouest, on descend direct de l'appartement, il n'y a pas de route à traverser)20190819_133353[1]( le coin salon-lecture)

20190819_133417[1]

 

( dans le salon, mes photos de la Baie)20190819_133717[1]

 

( l'espace cuisine)

20190819_134138[1]

 

( le coin des repas près de la fenêtre ouest)20190819_134742[1]

 

( l'entrée et les infos sur la région)20190819_134829[1]( le bureau dans la chambre)

20190819_135036[1]

 

( la chambre)20190819_134946[1]

 

( partie penderie dans la chambre)

20190819_135512[1]

 

( salle d'eau, lavabo)20190819_140141[1]

 

( salle d'eau, douche)20190819_135135[1]( salle d'eau, rangements)

20190819_135141[1]

 

( salle d'eau, toilettes)20190819_135527[1]

 

( salle d'eau, porte serviettes chauffage)20190819_135237[1]( salle d'eau, machine à laver)

 

 

 

 

Posté par kapal à 13:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]


30 juin 2019

pause-fraicheur comme on dit....

 

je viens prendre de vos nouvelles, en voisine

après cette chaleur folle 

allez-vous bien?

cette nuit, alors que l'atmosphère était plombée, et que les moustiques rodaient perfidement, piquant par-ci par-là, il est arrivé,

les yeux ouverts, incrédule, j'ai guetté, le vent se lever, se glisser par la fenêtre, soulever le rideau, comme une bénédiction,

on n'y croit plus, on pense que cela ne reviendra plus, et on on se retrouve avec la gratitude au coeur pour ce vent et peut-être un jour la pluie reviendra également.

alors, on se lève, on ouvre cette fenêtre sur les tilleuls parfumés et on reprend le livre " les femmes qui lisent sont dangereuses ";

" lire en général c'est faire un pas vers le côté sauvage de la vie, c'est se plonger dans la jungle des sentiments et découvrir la terra incognita des tréfonds de son âme"

je vous souhaite un doux dimanche

 

mistra sur la montée

Posté par kapal à 11:15 - Commentaires [16] - Permalien [#]

20 juin 2019

terminer ce qui est commencé....

Procrastination.....mot aux consonnances dures pour moi, qui m' évoque la difficulté à terminer, à poursuivre ( sous couvert de lenteur)

bon! arrêtons de nous juger et voici enfin la forme en papier mâché montrée la dernière fois, terminée; poser un filet doré et me demander où le poser harmonieusement a pris un temps infini.

J'ai remis le nez après un an de latence dira t-on dans mes céramiques en porcelaine élaborées été 2018 , là encore j'avais besoin de temps, de m'asseoir devant , je les aime sans émail aussi le choix ne se faisait pas

et puis je me suis décidée sur un émail vert dit pomme ; lundi j'ai donc préparé l'émail, nettoyé le matériel et les biscuits de porcelaine pour enlever toutes poussières pour qu'elles ne se mélangent pas à l'émail cru

4 bols sont prêts pour la cuisson de la semaine prochaine

au final, le mot procrastination ne veut plus rien dire, juste un cheminement.

 

20190601_073748[1]

20190602_123849[1]

 (en papier mâché, peinture dorée, "couple devisant" )

 

P1220242

 

( prototypes en porcelaine à cuire; feuilles de gingko pour pendentifs, gobelet, 2 bols laotiens, et à gauche récipient bouton de fleur pour petite bougie)

P1220243

 

( 4 bols laotiens émaillés et  protégés des poussières, prêts à cuire)

Posté par kapal à 12:17 - Commentaires [20] - Permalien [#]

27 mai 2019

lenteur et patience....

....ne sont pas le fond de ma personne, encore que la lenteur oui.

La patience, par contre, je l'apprends doucement avec la matière ; disons qu'avec l'argile c'est un peu plus compliqué, j'ai des énervements, la relation n'est pas forcement pacifiée, ni tranquille, elle crée des tensions internes du moins pour le moment.

A travers  le papier mâché, le rapport est paisible, ce qui me permet d'intégrer doucement la patience, laisser sécher entre chaque bande, lisser longuement, associer quand c'est le moment. Le travail de cette matière n'est pas plus simple qu'avec l'argile mais génère la paix et j'ai besoin de ça.

Alors quand je trouve cette phrase, elle est juste ce qu'il me faut ;

" hâtez - vous lentement; et sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage; polissez - le sans cesse et le repolissez; ajoutez quelquefois, et souvent effacez" Nicolas Boileau

 

Voilà quelques photos d'un travail en cours, un contenant en papier mâché pour fleurs séchées, mon thème en ce moment.

belle semaine à vous

 

P1220240

P1220239

 

Posté par kapal à 14:05 - Commentaires [20] - Permalien [#]

19 mai 2019

La phalène

 

" le poète doit s'inspirer de la phalène.Il endossera les habits du citadin, se confondra au peuple des rues mais n'abandonnera jamais ses ailes qui lui permettent de s'échapper de la ville, d'y vivre sans y être.

Je connais des promeneurs perpétuels, des phalènes humaines, qui habitent au coeur de Paris, l'âme ailleurs.

Ils se maintiennent intra-muros en état de poésie, comme s'ils n'avaient jamais quitté la route."

extrait de " Notre Dame de Paris" Sylvain Tesson, un petit livre précieux, dont les bénéfices sont reversés à la Fondation du Patrimoine

 

épidaure le cadre autour

 

( le paysage autour d'Epidaure....spécialement pour Célestine)

Posté par kapal à 11:46 - Commentaires [11] - Permalien [#]


12 mai 2019

Le Baiser , suite

 

Partager avec vous ceci page 206 du livre de Sophie BROCAS, il est question de droit moral;

" car l'oeuvre d'art, dès lors qu'elle est originale, est considérée comme le réceptacle, le creuset de la personnalité de l'auteur. Cette parcelle créatrice exprimée par l'artiste vient se ficher, s'abriter, s'encastrer dans l'oeuvre. Voilà pourquoi celle-ci mérite d'être protégée. Volà pourquoi la volonté de l'auteur exprimée dans l'oeuvre doit être respectée"

 

P1180740

( l'infini)

et vous souhaiter un doux dimanche

Posté par kapal à 10:58 - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 mai 2019

un livre passionnant

Sophie BROCAS 

" Le baiser "chez Julliard

un roman qui s'appuie sur la réalité de l'existence de Tatiana Rachewskaïa, jeune exilée russe à Paris, son suicide vers 1910, sa tombe au cimetière du Montparnasse surmontée d'une sculpture de Brancusi " le baiser"

et l'affaire juridique qui oppose l'état français aux descendants de la jeune femme, déterminés à récupérer l'oeuvre au motif qu'elle appartiendrait à leur famille.....

la sculpture n'est plus visible, camouflée par un horrible caisson , je trouve cela scandaleux car l'art n'est-il pas à chacun quand il est visible dans un cimetière?

P1180025

 

( photo rien à voir avec "le baiser" , prise à Beaubourg, j'ai envie de la nommer " l'art sous contrôle")

Posté par kapal à 16:06 - Commentaires [10] - Permalien [#]

01 mai 2019

le 1er jour....

.....de Mai

point de muguet, mais un iris, et un " masque chantant" en pâte à papier peinte, ( de près on peut voir la matière que j'évite de lisser afin que l'aspect martelé apparaisse une fois la peinture dorée posée)

belle journée!

P1220235

P1220225

 

Posté par kapal à 12:36 - Commentaires [11] - Permalien [#]

25 avril 2019

Le langage des plantes

 

Ikebana, mode simplicité,

pâte à papier, peinte, jaune citron ( n'y voyez aucun message subliminal...hihi) et filets or pâle pour le kintsugi répérateur, branche de romarin du balcon,

printemps.

 

P1220221

P1220222

Posté par kapal à 13:33 - Commentaires [9] - Permalien [#]

Conversation

Retrouver le sens du blog est-ce retrouver le sens de la conversation?

d'une certaine conversation avec vous sans doute, c'est ce que je me demandais hier,

visiter les autres à travers les blogs, certains sont éteints comme endormis pour toujours et ça me touche,

d'autres sont animés comme au premier jour et ça met en joie,

Pendant ces mois "endormis" j'ai expérimenté la pâte à papier que je me suis amusée à faire à partir de ce que je broyais des années de rangement, je ne me suis plus posée la question du "sens" de cette destruction apparente puisqu'elle se transformait en un autre chose, oiseau, femme méditante..

Toutes ces factures, vieilles fiches de paye etc, tout ce monde ancien disparu, broyé, ne me déconcertait plus, puisqu'il allait être cuit, brassé pour devenir une nouvelle pâte à papier. La colle a été confectionnée à base d'eau de sucre et de farine de petit épeautre....ben oui!

Je me suis ainsi éloignée de la céramique pendant quelque temps, la regardant de loin, y compris ces bols en porcelaine d'inspiration laotien qui attendent d'être émaillés depuis 1an....le moment n'est pas encore venu d'y revenir, j'attends.

Je me suis régalée de la lenteur de construction d'une sculpture en papier, du temps de séchage entre chaque ligne, j'apprends le bénéfice de la lenteur.

Alors voilà, la conversation a repris et ça me fait plaisir de partager à nouveau.

P1220216

P1220217

 

( " femme-méditation" double face, peintes)

P1220218

 

( " matrioschka" peinte)

P1220219

 

( "oiseau au béret" peint)

Posté par kapal à 12:07 - Commentaires [9] - Permalien [#]

23 avril 2019

Bonjour, revenir

 

 

Revenir en ces temps de Pâques, 

avec délicatesse et douceur,

presque sans mots, comme dépouillée,

je vous espère 

heureux

 

P1220177

( peintures aborigènes)

 

Posté par kapal à 11:55 - Commentaires [18] - Permalien [#]