C'est le titre du dernier livre de René Lenoir ( le père de Frédéric) chez Albin Michel

je le nomme "poème à la vie" , il résume sa quête du sens, ses interrogations, sa communion avec la nature et les hommes

J'avais rencontré son expérience il y a fort longtemps.....on est en 1976, je suis à Lille, j'ai fait psycho et je commence les études d'assistante sociale à la Catho comme on nomme ce quartier des facultés catholiques à l'époque, et je lis son premier livre "les exclus"

on est fin  2017, il y a fort longtemps que je ne suis plus assistante sociale, ce travail ayant réussi à m'user jusqu'à la corde....mais c'était une autre vie!

Dans ce poème à la vie, domine la "voie d'orphisme"; la communion avec la nature, 

Simone Weil; " ainsi aimons - nous la beauté du monde, parce que nous sentons derrière elle la présence de quelque chose d'analogue à la sagesse que  nous voudrions posséder pour assouvir notre désir du bien" ......curieux!! mon texte d'épreuve de bac de français il y a fort longtemps également!! était un texte de Simone Weil

J'aime cette phrase page 132 " le moi s'autosaisit de façon intuitive, se met en sympathie avec l'ensemble du vivant...."

Pour illustrer à ma manière, ne cherchez pas pourquoi ce choix!,  je vais glisser cette expérience forte devant l'oeuvre de F.Bazille la semaine dernière à Orsay " la robe rose" , ce moment infini où je me suis glissée dans le rose de cette robe, dans ces nuances et ses replis, cette robe est une telle présence au monde!!

bon mardi !

 

P1210510